Comment déficaliser en 2018 ?

L’univers fiscal va connaître quelques révisions en 2018. Il est utile de les connaître pour éviter les surprises et surtout pour bien préparer son budget en conséquence. Bien évidemment, ces révisions incluent aussi la défiscalisation. Comme on souhaite toujours réduire ses impôts voici quelques bons conseils pour vous aider à bien défiscaliser.

Quelques réformes à connaître

Avec le projet de loi de finances 2018, on retrouve certaines révisions fiscales importantes. À commencer par le barème d’imposition qui sera revalorisé à 1%. Les revenus de l’épargne sauf l’épargne défiscalisée et le PEA seront également soumis à un prélèvement forfaitaire de 30%. Ce même taux de prélèvement touche également les plus-values immobilières. Il existe aussi un mode de défiscalisation intéressant auquel beaucoup de particuliers ont eu recours à savoir l’emploi à domicile d’un salarié. Les frais liés à ce salarié donneront lieu à un crédit d’impôt à l’employeur. Les réformes concernent aussi les retraités à revenus modestes qui se verront octroyer un avantage fiscal nettement plus considérable qu’une simple réduction d’impôt. Bien des révisions seront encore appliquées en 2018. Petit à petit, vous les découvrirez et y trouverez votre place.

La défiscalisation immobilière prime

Parmi les méthodes permettant de réduire ses impôts, la défiscalisation immobilière reste la meilleure option

Comment déficaliser en 2018 ?

En effet, l’année 2018 prévoit une prorogation du dispositif Pinel pour encourager les particuliers à utiliser leur capital dans l’acquisition d’un bien durable comme le logement neuf. Les réglementations liées à ce dispositif restent les mêmes : acquisition d’un bien à titre de résidence principale avec un plafond de 300 000 euros, la mise en location de ce logement avec également un plafond et enfin un taux de réduction fiscale jusqu’à 21%. Le seul léger changement dans cette loi concerne les zones géographiques.

Bref, il existe une multitude de moyens pour défiscaliser. Particuliers ou entreprises, il faut simplement bien se renseigner sur les législations en vigueur et les avantages de la méthode choisie. Si besoin, faites appel à un conseiller.

Consultez cet article pour avoir plus détails.