Faire de la défiscalisation immobilière avec le déficit foncier

Les revenus fonciers peuvent alourdir la charge fiscale. Voilà pourquoi, les contribuables français hésitent à investir dans l’immobilier locatif. Or, en créant un déficit foncier, il est possible de profiter d’une baisse d’impôt. Voici comment défiscaliser via ce mécanisme qui embarque des avantages remarquables.

Définition du déficit foncier

Avant tout, il faut préciser que le déficit foncier n’est pas une loi fiscale. En fait, c’est une astuce qui permet au propriétaire d’un bien immobilier d’investir dans le locatif en toute sérénité. Grâce à ce mécanisme, il peut réduire considérablement son revenu imposable. Pour être bénéficiaire d’un tel avantage, il faut d’abord privilégier le réel comme régime d’imposition. En effet, avec le micro-foncier, le propriétaire ne peut accéder qu’à un abattement fiscal de 30%.

Plusde détails sur http://www.defiscalisation-immobiliere.pro

Le concept du mécanisme fiscal en détail

Pour défiscaliser avec le déficit foncier, la première chose à faire est d’acheter un bien immobilier qui exige d’importants travaux. Ensuite, il faut engager un artisan professionnel pour réaliser les rénovations. A la fin du chantier, le propriétaire doit louer le bien à titre d’habitation pendant une durée minimale de 3 ans. En respectant toutes ces conditions, il a le privilège de déduire de ses revenus locatifs toutes les charges de propriété comme les primes d’assurance, les intérêts d’emprunt souscrit pour financer l’achat du bien ou les travaux de rénovation, les frais d’entretien et de réparation ou encore la taxe foncière. En cas de déficit, il peut imputer les charges déductibles sur son revenu global. Voilà comment, il va réduire sa base d’imposition et alléger le montant de ses impôts.

Les avantages fiscaux

L’atout majeur du déficit foncier, c’est qu’il permet d’effacer en partie ou entièrement les revenus fonciers. L’avantage fiscal qu’il garantit aux bénéficiaires peut atteindre les 10.700 € par an. Dans le cas où le montant des charges déductibles excède ce plafond, il est possible de les reporter sur les années d’imposition à venir. Notons aussi que le déficit foncier est cumulable aux autres dispositifs de défiscalisation immobilière.